• Le programme de l'OPEP sur le gel de la production de pétrole ont prdit l'effondrement

  • Le programme de gel de la production de pétrole, qui tente de promouvoir l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), vouée à l'échec. Ce sujet dans une interview avec «le Ruban.le roux», a déclaré un membre du conseil d'experts de l'Union нефтегазопромышленников de la Russie Eldar Касаев.

    «Trop звонкая discordance sur le marché, les exportateurs tirent "le pétrole de l'oms dans des directions différentes. Dans le contexte actuel, de robustesse, de la concurrence, personne même le domination sur le cou d'accrocher ne sera pas», — a expliqué l'expert.

    Selon lui, il existe plusieurs raisons pour lesquelles le programme ne parviennent pas à réaliser. Tout d'abord, c'est la concurrence entre la Russie et l'Arabie Saoudite pour européenne le marché du pétrole. Deuxièmement, межконфессиональное et interethnique la confrontation entre l'Iran, l'Irak et l'Arabie Saoudite, les perses et les arabes.

    «Précisément, l'Iraq a récemment nommé un appel d'offres pour 12 petites et moyennes dépôts, qui devraient bientôt apparaître les maîtres — quelles limites il peut être? L'iran, qui était autrefois le deuxième volume de la production de l'OPEP, veut retrouver cet endroit, et, en conséquence, l'ôter de l'Irak», ajoute l'expert.

    De l'avis de l'interlocuteur «de la Bande.le roux», le réel de l'accord signé ne sera pas, les membres de l'organisation se limitent verbal des interventions et, peut-être, une sorte de «tilleul décisif».

    Il a déclaré que les menaces graves pour les prix du pétrole n'est pas. «Je pense que les prix vont fluctuer au niveau 45 à 50 dollars le baril, parfois en grimpant en haut», — prédit Eldar Касаев.

    Auparavant, le 2 novembre, a signalé que la Libye et le Nigéria, qui sont membres de l'OPEP, en octobre augmenté constamment la proie sur 800 millions de barils par jour.

    28 octobre les représentants de l'OPEP sur la prochaine réunion n'est pas pu parvenir à la finale solution pétrolières à des quotas.

    À la fin de septembre, les pays de l'OPEP convenu un gel des prix du pétrole. Les participants à un cartel ont établi le plafond de la production au niveau de 32,5 millions de barils par jour. La version finale de l'accord devrait être signé lors de la réunion en novembre.

    http://lenta.ru

More news in the same category:

More Global News:

comments powered by Disqus