• MAE de l'Ukraine a commenté le décrochage des négociations Porochenko et Atambaïev

  • Président du MAE de l'Ukraine Sergey Betz a déclaré que le décrochage des conversations téléphoniques du président Porochenko et son kirghiz collègues Алмазбека Atambaïev a été planifié de la provocation. À ce sujet, elle a dit le jeudi 3 novembre, transmet «Interfax-Ukraine».

    Selon les représentants de la diplomatie de l'office, Porochenko a prévu une série de conversations téléphoniques à des fins de promotion à l'ONU un projet de résolution sur les violations des droits de l'homme en Crimée. Parmi d'autres, devait avoir lieu un entretien avec le président de la Kirghizie.

    «Nous découvrons toutes les circonstances, y compris techniques. Il est déjà évident que ces actions avaient pour but de gêner la progression de l'ONU d'une nouvelle initiative de la Crimée», — a déclaré Betz, ajoutant que les ministres des affaires étrangères de l'Ukraine et de la Kirghizie sont déjà d'accord sur le partage de clarifier les détails de l'incident.

    Plus tôt dans la journée le site officiel de l'Porochenko disparu les nouvelles de son une conversation téléphonique avec Атамбаевым. Dans l'administration du président de la Kirghizie sa part réfuté les informations sur la rencontre des leaders des deux pays. «Ces informations douteuses. Peut-être, du leader ukrainien, quelqu'un a lancé», — a déclaré le chef du département de politique étrangère de l'AP Сапар Isakov.

    Le message sur les négociations a été publié Le 2 novembre. Il est noté que les chefs d'etat ont discuté des questions d'actualité des relations bilatérales, y compris économiques. «Piotr Porochenko et Алмазбек Атамбаев ont discuté des moyens de surmonter les problèmes rencontrés avec la fourniture des produits ukrainiens en Kirghizie en raison des limites de la Russie de transit de marchandises ukrainiennes, ainsi que les autres itinéraires possibles de transport», dit dans la publication.

    http://lenta.ru

More news in the same category:

More Global News:

comments powered by Disqus